1er jour / MERCREDI 14 AVRIL 2010

Publié le par OverBlog

Par Leïla Arenou et ... ?

 

 

P4140437L'après midi le Designersblock nous fait vivre un petit retour en arrière avec une ambiance fin des années 90: tout le monde dans la cour de l'immeuble en train de boire un verre sur fond de musique électronique. Les propositions exposées sont à l'image du lieu, décalées et insouciantes. Beaucoup de projets d'étudiants-on a d'ailleurs retrouvé la chaise corset de Chloé- et de manière générale un côté jeune créateur, avec beaucoup d'expérimentation et d'humour dans les objets exposés. Les designers viennent de différents pays, avec des niveaux totalement différents; depuis des étudiants jusqu'à des designers reconnus, le tout est donc assez irrégulier et la qualité s'en ressent. Pour l'ambiance au deuxième étage des japonaises sautent sur les visiteurs pour leur faire essayer des stylos vibrants et autres objets étranges.

Les objets sont assez hétéroclites, allant jusqu'à des installations, avec toujours une certaine volonté d'expérimentation qui donne dynamisme et force à l'ensemble.

 

Droog design avait installé dans un hangar le projet « Saved by droog ». P4140444

Le collectif hollandais à travaillé sur le concept de réutilisation en proposant à quatorze designers de recréer des pièces de design à partir de plus d'un millier d'objets jetés. Droog design s'est intéressé au cycle de vie des objets et à mettre en valeur le potentiel des objets destinés à être jetés en les revendant ensuite. L'intention est louable mais le résultat assez décevant. Partant du principe que trop d'objets étaient fabriqués et qu'il fallait repenser notre système de consommation à la baisse, Droog propose une réponse assez paradoxale puisque les objets refabriqués sont souvent inutiles ou gratuits, comme la « nails chair » chaise redécorée avec motifs de manucure...

 

Un rapide tour est fait chez Kiki van Eijk, avec « Cut & paste », qui nous entraine dans un monde imaginaire ou tout est mixé et combiné dans un énorme patchwork proche du cabinet de curiosité. Les objets sont des hybridations et des assemblages où le fait main est mis en avant, et où on sent l'influence du design hollandais. On s'attarde plus chez Andrea Branzi pour le tout premier cocktail de la semaine milanaise!! Van Cleef & Arpel invitent l'artiste à présenter une collection faite en porcelaine de Sèvres, tout en délicatesse et raffinement.

 

Chez Ingo Maurer c'est le show: toute une collection de ses anciens travaux sont présentés dans une salle éclairée aux néons colorés, ambiance boite de nuit mais en plus chic quand même. Ingo Maurer nous fait une performance que personne n'a compris avec un casque posé sur sa tête relié à des branchements électriques et une soupe en train de cuire ?! Ca doit être ça un génie. En tout cas les travaux exposés reflètent bien le travail du designer, son humour et sa poésie. Après ce deuxième cocktail les choses commencent à être plus claires: On va se faire signer des autographes par tous les sosies de star! John Malkovitch d'abord, Noé Duchaufour Lawrence, ah non c'est le vrai, Pierre Favresse venu en touriste. Murielle est l'heureuse victime designée pour aller déranger tous ces gens, merci du sacrifice.

Pour finir on échoue à la fête de l'Interni. Il y a énormément de monde qui déambule sous les arcades, ça bouchonne à l'entrée mais à l'intérieur: rien à voir! C'est le moment de rentrer avant que ça commence à devenir ambiance Châtelet à deux heure du matin...

Commenter cet article