6ème jour / LUNDI 19 AVRIL 2010

Publié le par milanodesign2010.over-blog.com

Par Arturo, Leslie et Louis


Salon Satellite


P1011367Après un super déjeuner, nous partons pour le Salon Satellite, la partie du Salon du Meuble milanais consacré à la jeune création.

Nous arrivons sur le site de la foire en zone Rho que le dernier jour. La fatigue se ressent, des designers exposants se sont endormis sur l’unique chaise qu’ils présentaient. Nous avons tout de suite été impressionnés par la taille du lieu. Tout est immense, et on ne sait pas où poser son regard. Nous avons été agréablement surpris par la qualité des projets présentés.

 

En traversant les allées du salon, on ressent qu’on est dans une période où le design est en train de muter, de changer. Les pièces uniques, d.lab pre-editionclinquantes, bling bling sont en train de s’essouffler; et laissent place à des objets plus simples, plus porteur de sens. Ces créations moins tape à l’ œil font preuve de grande qualités intrinsèques.


Les matériaux dits traditionnels font leur retour, comme le bois ou le tissu, et sont valorisés par le regard neuf des jeunes designers.


Le stand des jeunes créateurs serbes, dès l’entrée, nous annonce ce retour à la simplicité, et au retour du meuble de salon dans l’habitat. Les designers japonais (dont le studio Juju) montrent un design sobre, et remettent en question nos habitudes quotidiennes. Nous avons vu beaucoup de meubles aux lignes très épurées, sublimés par de simples détails comme des écrous papillons, qui donnent à l'objet un aspect décalé et presque humoristique. Parallèlement, nous avons également observé des utilisations inédites des matériaux dont le feutre.


Une grande partie des objets présentés étaient modulable ou transposable. L’utilisateur peut intervenir sur l’objet, en le pliant ou le P1011382déployant, de façon à ce que celui ci s’adapte au mieux aux exigences de l’utilisateur ou aux contraintes de l’habitat.


La visite du Salon Satellite à été pour nous une des plus grandes sources d’inspiration du voyage. On y découvrait beaucoup de projets intéressants, ou l’esthétique simple, sans arrogance, est au service du côté fonctionnel, tout en gardant une audace propre à la fraicheurs attendue de ces jeunes créateurs.


De retour au Duomo, nous savourons nos derniers instants milanais par un peu de shopping via Torino et au supermarché du design. Nous nous retrouvons finalement autour d’un mythique Wooper au Burger King, qui n’a rien de typique, mais qui pour nous petits français est incontournable !

 

 

 

 

L’arrivée à la gare fut chaotique, notre quai était pris d’assaut par les voyageurs bloqués à Milan et tentant de prendre un train pour retourner à Paris. La police ne laissait passer que les personnes munis d’un billet, nous avons donc traversé une foule de familles en larmes car épuisées et perdues.P4140292



 

Commenter cet article